Visite 360° en Bretagne

L'Ermitage à Messac

Le site de l’Ermitage se découvre à Messac sur un promontoire naturel constitué de schiste. Il domine une cluse de la Vilaine et offre un panorama qui révèle la beauté et les splendeurs de la nature. 

Empreint de sérénité et de mystique, il invite à la méditation et à la contemplation amoureuse des merveilles de la création. Dans la lenteur du silence paisible, il nous réconcilie…

Je remercie l’Abbé Roger Blot, expert éclairé du patrimoine du diocèse de m’avoir fait découvrir ce lieu unique à moins de 2 heures de Messac et qui, pourtant, reste bien loin du bruit et de l’agitation humaine.

triskell

Il était une fois, au XVIIIe siècle, un homme qui souhaitait vivre dans l’intimité de Dieu. Il se trouva fort aise de découvrir ce lieu propice à la contemplation et décida d’y élir domicile, se gardant ainsi à bonne distance du commerce des hommes. Eloigné des sables d’Egypte, mais inspiré dans la communion avec les Pères du désert, il pratiquait sans relache la « prière du coeur » et prononçait tout au long du jour et de la nuit: « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur ». C’est ainsi que lui furent données force, joie et paix afin d’accomplir son dessein.

Plus attaché à la métaphysique qu’à la république, son désir, était de concrétiser dans le schiste l’allégorie de la caverne. Ainsi, aussi inlassablement qu’il prononçait la prière du coeur, il creusa dans le schiste et excava, pierre après pierre la grotte que vous découvrez en 360° sous vos yeux ébahis.

Il vécut ces mois de labeur dans un état de félicité auprès de Jésus qui habitait son coeur. Lorsque son oeuvre fut achevée, notre ermite vit venir à lui un chantre du confort matériel en la personne du seigneur de Boeuvres. Celui-ci, aveugle aux trésors de spiritualité dont débordait notre ermite prit en pitié son indigence matérielle et, contre son gré, entreprit de faire construire une cellule et un oratoire au dessus de la grotte. Ce fut suffisant pour faire détaler notre ermite qui continua sereinement son pélerinage terrestre loin du tintamarre.

Trois siècles plus tard, la construction du seigneur de Boeuvres est en ruine et rendue inacessible par l’épaisseur des ronces. Au contraire, la grotte de l’Ermite peut toujours modestement vous acceuillir.