Visite 360° en Bretagne
- Studio breton d'imagerie digitale 360° - Photographie sphérique
Visite virtuelle interactive
Multimédia intelligent

Eglise Saint-Martin d’Acigné

by Arnaud

Au temps des Gallo-Romains, existait à Acigné un temple dédié à Mars, dieu de la guerre. La légende nous raconte que Saint Martin, au IVème siècle, vint lui-même, sur son cheval blanc, évangéliser Acigné. Il remplaça l’idole de la guerre par Le Dieu de l’Amour, toujours adoré en ce lieu depuis.

Nous savons que la paroisse d’Acigné existait au début de l’époque féodale et qu’elle était administrée par les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Melaine de Rennes. Le clergé séculier remplaça les moines en 1411.

Peut-être, l’église primitive remonte au IVème siècle et, peut-être, elle fut fondée par Saint-Martin, l’apôtres des gaules. Ce que nous savons, c’est qu’au XII ème siècle, on trouvait une église romane réduite à une simple nef prolongée par une abside. On la rebatit au XVIème siècle par phases successives.

En 1899, au vu de l’état de délabrement de l’ancienne église, il fut décidé d’en rebatir une nouvelle. Pour édifier l’église actuelle, un architecte de renom, batisseur de plus de 50 églises, fut choisi: Arthur Regnault.

Il utilise le modèle de la voûte bombée dite Plantagenêt pour le couvrement de la nef et des bas-côtés, par contre pour le clocher, il s’inspire des clochers-murs cornouaillais. Cette église reconstruite dans le style flamboyant breton est représentative du style de l´architecte à cette période. La première pierre fut posée en 1901 et l’édifice achevé trois ans plus tard. 

L’église fut bénie le 6 novembre 1904 par Mgr Labouré, cardinal-archevèque de Rennes.

Saint-Martin partageant son manteau

Vous pourriez aussi aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre experience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus