Haute BretagneRuines

Abbaye Saint-Sulpice des bois

L’Abbaye de Saint-Sulpice était autrefois appelée Abbaye de Notre-Dame. Au début du XIIe siècle, Raoul de la Fustaye, disciple de Robert d’Arbrissel, vivait avec son compagnon Aubert dans la forêt de Rennes. Ces deux ermites se retirèrent dans la partie de la forêt appelée le Nid de Merle, à cause d’une statue de la Sainte Vierge trouvée, dit-on, par un pâtre dans un nid de merle près d’un étang; cette statuette brillait d’un éclat merveilleux et revint à plusieurs reprises en cet endroit quand on tenta de la déplacer.

On édifia au Nid de Merle une église, appelée en 1146 Chapelle de Sainte-Marie-sur-l’Etang ou Notre-Dame-sur-l’Eau. Raoul de la Fustaye y fonda deux monastères, l’un de femmes, l’autre d’hommes. Le premier avait la prééminence sur le second à cause de l’obéissance de l’apôtre Saint-Jean envers la Vierge Marie. Le monastère de femmes devint abbaye du vivant même de son fondateur et subsista jusqu’à la révolution; les religieuses observaient le silence le plus rigoureux, faisaient elles-mêmes la cuisine et ne mangeaient jamais de viande. Aucun homme, fût-il prêtre, ne pouvait entrer dans le couvent.

L’église abbatiale que vous pouvez découvrir en visite 360° est, aujourd’hui, en ruines. Elle date du début du XIIe siècle. Elle se composait d’une large nef, d’un transept, d’une abside et de deux absidioles demi-circulaires: c’est le type des églises à trident de l’époque romane. La croisée du transept (emplacement de la vue 360°) présente quatre grandes arcades en plein cintre et à retrait, qui reposent sur de gros piliers accostés de colonnes engagées.

(Morceaux choisis du tome IV Le département d’Ille et Vilaine par Paul Banéat)