Visite 360° en Bretagne
Cliquez sur l'image pour entrer en immersion digitale 360°

Cette jolie chapelle du XVème siècle est avec le tout proche château de Tréfaven le plus vieil édifice de Lorient, ville “nouvelle” qui ne fut fondée qu’en 1666 pour servir de siège à la Compagnie des Indes. De plus, Lorient a été ravagée par les bombardement pendant la Seconde Guerre mondiale et il ne reste que peu de choses de l’ancienne ville.

La chapelle saint Christophe est donc bien antérieure à la fondation de la ville et est un des derniers monuments anciens qui y subsistent, elle a aussi souffert pendant la guerre, a été entièrement brûlée,  et il ne restait alors que les murs. Elle a été amoureusement reconstruite après la guerre, et même si son décor est un peu dépouillé et minéral, les vitraux et les volumes apportent une incomparable note de chaleur et de couleur au lever du soleil. Elle est bâtie sur un éperon rocheux qui surplombe la rivière du Scorff, au lieu-dit de Kerentrec’h : la ville du passage -en trec’h en breton vannetais – car bien avant la construction du pont saint Christophe, c’était le lieu le plus commode pour passer le Scorff entre Caudan et Ploemeur. Les communes de Lanester et de Lorient sont en effet des démembrements des anciennes immenses paroisses  de Caudan et Ploemeur.

Depuis des siècles, des passeurs faisaient la navette sur leurs canots entre les deux rives du Scorff, le pont le plus proche étant à Pont-Scorff. Ce  passage, s’il était facilité par la faible distance à cet endroit entre les deux rives, restait néanmoins un lieu   dangereux en raison des traîtres courants et des marées.

C’est pourquoi depuis des temps immémoriaux, Kêr-en-trec’h a été voué à saint Christophe, le passeur par excellence, qui porta l’Enfant-Jésus sur ses solides épaules en traversant une rivière. Il manqua alors de s’enfoncer dans l’onde, car l’enfant qu’il portait avait lui-même sur les épaules le fardeau de tous les péchés du monde… C’est pourquoi lors du pardon de saint Christophe à Lorient – tous les premiers dimanches de mai-il y a traditionnellement une bénédiction des enfants. Par extension, saint Christophe est aussi le saint patron des automobilistes et des voyageurs car il aidait ces derniers à accomplir leur périple en les portant sur ses solides épaules.